l’Esprit du lieu

Accueil > Résidences d’auteurs > En cours > Hélène Gaudy > Le projet de résidence

Le projet de résidence

publié le lundi 19 septembre 2016

UN PROJET D’ÉCRITURE A PARTIR DE LA LÉGENDE D’HERBAUGES

La cité d’Herbauges aurait été engloutie par le lac de Grand-Lieu au VIe siècle — vengeance divine provoquée par la résistance de la ville aux volontés d’évangélisation de saint Martin de Vertou.
Saint Martin aurait rêvé d’un ange, qui lui aurait ordonné de quitter la ville en n’emmenant dans sa fuite que les deux seuls convertis, un certain Romain et sa femme. Comme Orphée et Eurydice, ces habitants, pour pouvoir quitter la ville, ne devaient surtout pas regarder en arrière. Mais la femme de Romain céda à la curiosité et fut pétrifiée transformée en pierre.
Le lendemain, la ville avait disparu. À sa place : le lac de Grand-lieu.

La femme de Romain, comme Eurydice, a été punie d’avoir regardé en arrière. Ce qui l’a pétrifiée, c’est la curiosité, mais aussi la mémoire : elle a voulu regarder son passé.
Aujourd’hui, pour se retourner sur la cité d’Herbauges, il paraît possible, au lieu de la sonder en archéologues du passé, de tenter de la faire resurgir, métamorphosée.

LE LIVRE

Le livre écrit pendant la résidence pourra intégrer certains des lieux décrits par les habitants, comme mes propres lieux disparus, transformés. Du paysage du lac de Grand-Lieu resurgiront comme resurgissent les branchages, le limon, les bêtes et les plantes, les images de ces endroits métamorphosés, qui recréeront peu à peu une ville : la ville du livre, qui intègrera la parole des habitants et mes propres souvenirs, rendus par le paysage. Une variation sur la création d’une nouvelle Herbauges, une ville engloutie faite de tous nos lieux perdus, réinventés.